Qui suis-je ?

Jean Jaurès
Jean Jaurès@Jean Jaurès
Read More
« On n'enseigne pas ce que l'on sait ou ce que l'on croit savoir : on n'enseigne et on ne peut enseigner que ce que l'on est. »

Découverte et 1ère approche

Mes parents, dans le milieu médical et paramédical, m’ont ouvert à la richesse des interactions humaines et m’ont donné envie de poursuivre sur ce chemin.

Ostéopathe de 2ème génération, j’ai été initié très tôt à l’importance du corps, à son respect, à son soutien et à son écoute. Dès mon plus jeune âge j’ai ressenti sur moi ces doigts qui « pensent, sentent, voient et savent », ceux de mon papa et de l’enseignement de Becker qu’il a étudié.

Malgré mon très jeune âge, ce fut une sensation et une perception que mes tissus n’ont pas oubliées. J’ai ensuite été formé au sein d’une école qui m’a donné les bases académiques du savoir ostéopathique. La découverte de l’art palpatoire, de la pratique membraneuse et des traitements à 4 mains avec Didier Lehougre, a forgé mon intérêt au cours de mes études, mais l’envie de réveiller cette mémoire des tissus était restée intacte.

Tâtonnements et redécouverte​

J’ai donc commencé, avant la fin de mes études, les formations post graduées à la recherche de cette flamme en moi qui ne faisait que croître. Dans mes tâtonnements, j’ai croisé à nouveau la route de l’ostéopathie biodynamique mais du côté de l’ostéopathe. Quelle redécouverte ! J’ai suivi plusieurs approches dont une qui m’a particulièrement parlé. L’enseignement de Becker était de retour, pour mon plus grand plaisir. Celui de son exploration, de ses perceptions et de son expérimentation. C’est ainsi que j’ai été formé, de main à main par Bernard Darraillans, ostéopathe hors pair. A son contact régulier pendant de nombreuses années, j’ai appris, ressenti et affiné ma main pour ensuite enseigner à ses côtés sous son regard bienveillant. La richesse de son enseignement et sa joie communicative ont révélé ce qui était en potentiel chez moi. A sa demande, je poursuis mon cheminement dans l’enseignement et m’inscris dans cette tradition, afin d’apporter mon regard, ma sensibilité et mon expertise, fruit de travail continu.

Parcours académique

Ces sensations d’enfance ont progressivement été nourries pour devenir une pierre dans mon jardin ostéopathique. Je suis sorti de l’école croyant tout savoir. Heureusement ma recherche (soif) de compréhension des différentes facettes de l’être humain m’a amené à étudier les sciences humaines, la psychologie cognitive, la neuropsychologie, les sciences de la vie et les neurosciences. Plus j’avance, plus les réponses laissent place aux questions et à l’émerveillement. Cet émerveillement du Vivant m’a guidé de séminaires en séminaires, de facultés en facultés, à la recherche d’une vision plus large et plus spécifique. Actuellement, je continue mes recherches afin d’intégrer davantage la complexité du Vivant pour la mettre au service des patients dès leur conception et leur naissance. C’est ainsi que j’ai créé le 1 er pôle de santé en périnatalité et pédiatrie du Tarn.

Enseignement, recherche et création

Mon goût pour la transmission est né lorsque j’étais jeune entraîneur sportif. Puis ce plaisir à transmettre s’est pleinement installé lors de mes années d’enseignement de l’ostéopathie biodynamique. J’ai eu la chance de croiser quelques très bons pédagogues. Ils se font rares mais ont changé mon expérience de l’enseignement. Certes, enseigner c’est transmettre, mais enseigner, c’est aussi et surtout permettre au savoir d’être reçu et intégré. Enseigner, ce n’est pas délivrer, déposer, c’est rendre la connaissance appréhendable par l’autre afin qu’il la fasse sienne. Et dans l’approche thérapeutique, c’est permettre à l’autre de pouvoir l’intégrer suffisamment pour que sa pratique se développe et s’enrichisse. J’ai progressivement expérimenté la difficulté et la facilité à enseigner. Difficulté à enseigner ce que je n’avais pas intégré, ce qui était resté au stade de connaissance intellectuelle, mais facilité à transmettre ce qui faisait mon quotidien, ma pratique, ma thérapeutique.

Dans le cursus qui vous est proposé, aucun savoir n’est déposé, délivré sur le pas de votre porte. Ce qui est enseigné n’est pas ce qui m’a été enseigné. Ce qui est enseigné est ce qui m’a été enseigné, ce qui m’a nourri, ce qui a transformé ma pratique, et ce qui m’a transformé.

C’est aussi ce qui est pratiqué au quotidien pour les patients qui me consultent.

De mon cheminement et de ses différentes influences est né le modèle intégratif du Vivant. L’approche que j’ai formalisée s’inscrit pleinement dans le courant de l’ostéopathie biodynamique et initie une vision intégrative du Vivant. Une vision pragmatique, abordable et adaptable en cabinet pour une prise en charge spécifique et intégrative.

Sebastien Rocher

Parcours ostéopathique :

Parcours académique universitaire :

Engagement professionnel :

Parcours Enseignement :

Ils me font confiance :